En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Naissance du lycée

Naissance d'un lycée - 1913-1932 par Daniel Herrero

Par admin leon-gambetta, publié le mardi 4 juin 2019 11:11 - Mis à jour le mardi 4 juin 2019 11:19
  • Aux origines du lycée Gambetta

En 1913, la municipalité avait élaboré un projet d'école de filles qui ne put être réalisé à cause de la Première Guerre mondiale.

En 1923, les cours complémentaires de jeunes filles qui comptaient une cinquantaine d'élèves externes étaient disséminés dans plusieurs locaux, dont les conditions sanitaires étaient précaires, 

- rue Victor Hugo

- rue de la Glacière

- au deuxième étage de la Caisse d'Epargne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Construction du lycée -1

  • Du projet à la création d'une Ecole Primaire Supérieure de Filles : 1923 - 1925

Le 11 octobre 1923, sous la présidence du Maire, M. Jean Armanet, le conseil municipal de Bourgoin reprend le projet de 1913 et demande la création d'une école primaire supérieure de Filles avec internat. L'emplacement prévu pour la construction de cet établissement se situe entre la rue Paul Bert et l'avenue Gambetta dans le quartier des Verts occupé par des jardins.

Le 27 mars 1924 la commission du Sou des écoles laïques soutient avec force cette demande et regrette que les terrains n'aient pas encore été achetés. Un an plus tard, le 19 mars 1925, le Ministre de l'Instruction Publique prend un arrêté portant création d'une Ecole Primaire Supérieure de Filles avec internat. En juillet, la municipalité décide d'acheter les 44 ares de terrain appartenant aux familles Goy et Blanchet pour le prix de 15 Frans le m². Cependant le ministère estime que la surface prévue pour la construction est trop petite et décide de porter  celle-ci à 94 ares. Les propriétaires des parcelles voisines exigent un prix de 65 Francs le m².

  •  Un concours d'architectes est lancé

La municipalité lance un appel d'offres pour trouver l'architecte du projet. Une commission spéciale est créée qui comprend outre des membres de la municipalité, deux architectes de renom, Tony Garnier de Lyon et M. Rome de Grenoble, tandis que les projets seront exposés en Mairie.

Quatre cabinets participent au concours :

- Labeur et Constance,

- Pastille Rouge,

- Cour du Midi

- et Le Sphinx.

L'édifice comprendra 3 bâtiments : l'école supérieure des filles, une école primaire et une maternelle.

Le 6 août 1926, la commission retient le projet du cabinet Labeur et Constance avec pour architecte M. Cuminal de Paris assisté de M. Clermont de Lyon. Le devis estimé à 2 756 079 Francs est adopté par la municipalité le 23 mars 1927.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Construction du lycée -2

  • Une école tournée vers l'avenir

Dès 1926, la commission des écoles estime qu'il est indispensable pour répondre aux besoins économiques de la région de créer une école pratique du commerce et de l'industrie jumelée à l'école supérieure : en plus de l'enseignement général, une section commerciale est prévue (comptabilité, sténodactylo, économie domestique, langue étrangère), ainsi qu'une section industrielle adaptée aux industries locales (tissage et gravure sur bois).

L'école ouvre ses portes lors de la rentrée 1932-1933.

Daniel Herrero

[Sources : Archives municipales de Bourgoin-Jallieu.

Registre des délibérations 1923 - 1927, 1D12]