En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Informations diverses

Locavore : une faim de local partagée à l’international

Par admin leon-gambetta, publié le vendredi 11 octobre 2019 07:24 - Mis à jour le vendredi 11 octobre 2019 07:24
Timeline.png
Dans le cadre du projet Erasmus "Locavorism", des élèves se rendront dans diverses villes et pays d'Europe.

  Agir pour la planète est une demande croissante portée par la jeunesse du monde entier. Les dérèglements climatiques montrent qu’il y a urgence à agir pour une économie durable et un usage raisonné des ressources. Les établissements scolaires sont dorénavant impliqués puisque l’éco-citoyenneté est apparue dans les textes réglementaires de la rentrée 2019.

  Dans le cadre de l’ouverture internationale et la mobilité des élèves du lycée Gambetta, les professeurs Ali Kermiche et Valérie Decant ont déposé une candidature comme partenaire du lycée Jean Dautet à La Rochelle, pour un projet ERASMUS+ KA229, échanges scolaires. Le lycée Gambetta participe au projet  Locavorism : Act now for the Planet by consuming locally (Locavorisme, agir pour la planète en consommant localement).

  Il s’agit pour une vingtaine d’élèves de participer à un échange scolaire avec quatre établissements situés en France à La Rochelle, en Grèce à Nafpaktos, en Italie à Turin, en Turquie à Istanbul.

Il y a 4 objectifs à ce projet :

  • Former un éco-citoyen responsable
  • Acquérir des connaissances
  • Acquérir des savoir-faire
  • Réaliser une production finale

  Les élèves, encadrés par des enseignants d’anglais professionnel, sont des volontaires issus de 2nde MRC1, 1ère Commerce, 1ère Vente et 1ère GA2.  Ils travailleront dans l’établissement à distance, notamment en utilisant la plateforme etwinning et le twinspace associé au projet (https://twinspace.etwinning.net/86253/home) .

Ils se rendront à La Rochelle et à l’étranger sur des thématiques associées au locavorisme :

  • Novembre 2019 à La Rochelle : les lieux locavores
  • Mai 2020 à Nafpaktos : les producteurs et les circuits alimentaires
  • Septembre 2020 à Turin : les acteurs associatifs  et politiques
  • Décembre 2020 à Bourgoin-Jallieu : les rapports entre locavorisme et mondialisation
  • Avril 2021 à Istanbul : s’engager pour la planète

  Outre les objectifs cités de ce projet, nous souhaitons établir un échange culturel avec les partenaires et développer les compétences de communication, d’esprit critique, de collaboration et de création des élèves. Cela renforce également notre engagement dans le dispositif « École ambassadrice du parlement européen » et notre labellisation Euroscol.